Lexique

Lexique

Lexique


Ame

Partie centrale de la structure sandwich, placée entre les deux peaux extérieures.

Aramide (fibre)
Fibre synthétique de polyamide aromatique. Bonne résistance spécifique à la traction, très faible densité, dilatation thermique nulle, absorption des vibrations, excellente résistance aux chocs et à la fatigue, bon comportement chimique vis à vis des carburants, très bonne résistance au feu. Faible tenue en compression, reprise d’humidité importante, sensibilité aux UV, usinabilité et découpage difficiles.

Bismaléïmide
Matrice thermodurcissable utilisée pour les préimprégnés. Excellente résistance en température, caractéristiques mécaniques élevées, bonne résistance aux agents chimiques et aux radiations.

Carbone (fibre)
Fibre de provenance minérale ou organique. Excellentes propriétés mécaniques, très bonne tenue en température, dilatation thermique nulle, bonne conductibilité thermique et électrique, bonne tenue à l’humidité, usinage aisé, faible densité. Tenue limitée aux chocs et à l’abrasion.

Copolymères
Polymère obtenu à partir de deux ou plusieurs sortes de monomères.

Dégazage
Action d’ôter l’air présent dans un mélange, afin d’éviter toute bulle.

Diélectrique
Matériau susceptible d’emmagasiner de l’énergie électrostatique.

Elastomère
Nom générique donné à des polymères naturels ou synthétiques ayant des propriétés semblables à celles du caoutchouc.

Enroulement filamentaire
Un fil continu, pré-imprégné ou imprégné par passage dans un bain de résine, est enroulé sur un mandrin. La tension du fil assure le compactage du matériau composite. On peut ainsi disposer les fibres de façon optimales dans le sens des efforts à supporter.

Epoxy
Matrice d’origine organique formée à partir de molécules contenant des groupes époxydes.

Epoxyde
Nom générique donné à certaines molécules organiques possédant un groupement époxy. Les époxydes sont très réactifs et sont facilement attaqués par une molécule nucléophile, ce qui provoque l’ouverture du cycle. Bonnes propriétés mécaniques et thermique, résistance à la fatigue, faible retrait au moulage, stabilité dimensionnelle, bonne tenue chimique, excellente adhérence sur fibres et métaux.

Equilibré
Se dit d’un tissu comportant la même répartition pondérale en chaîne et en trame.

Estampage
Procédé de formage d’une pièce massive, à chaud ou à froid, par déformation à l’aide d’une matrice. L’estampage permet la réalisation de produits de fortes épaisseurs.

Haut module
Renfort constitué de deux nappes de fils superposées, sans qu’à aucun moment les fils constituants ces nappes ne s’entrecroisent. La cohésion des deux nappes est assurée par une chaîne et une trame en fils fins, qui n’interviennent pas dans les performances mécaniques du tissu. Les fils des nappes sont très peu déformés, donc très résistants.

Mat
Fils de verranne coupés (compatible résine polyester principalement).

Matériaux composites
Les matériaux composites sont des matériaux solides, hétérogènes et anisotropes, constitués par l’association à l’échelle microscopique de deux (ou de plusieurs) autres matériaux aux caractéristiques complémentaires. Cette association leur confère à l’échelle macroscopique un ensemble de propriétés notamment mécaniques, que chacun des constituants pris isolément ne possède pas.

Matrice
Dans le cas des matériaux composites, il s’agit d’une résine thermodurcissable ou thermoplastique permettant l’imprégnation de tissus. Se dit aussi d’un moule représentant en creux ou en relief une pièce à reproduire par estampage, par emboutissage, par découpage, par moulage, etc.

Méthacrylate
Résine synthétique obtenue par polymérisation des esters de l’acide méthacrylique.

Module intermédiaire
Se dit d’une fibre de carbone ayant un module de flexion de 300 GPa.

Monomère
Se dit d’une molécule généralement assez simple, capable de se polymériser pour donner un polymère.

Multiaxiaux
Assemblage par superposition de nappes unidirectionnelles, chaque couche étant orientée dans un sens différent. Les couches sont cousues ensemble par un fil.

Nappe
Juxtaposition de fils le plus souvent liés par une matrice réticulée ou non, ou par quelques fils de trame.

Phénolique
Se dit de matrices thermodurcissables préparées à partir de phénols. Tenue au feu et en température, polymérisation rapide.

Polyaddition
Réaction de polymérisation au cours de laquelle les monomètres s’unissent par des réactions d’addition, sans élimination, entre les éléments fonctionnels qu’ils contiennent.

Polycondensation
Réaction de polymérisation au cours de laquelle les monomères s’unissent par une réaction de condensation, généralement avec élimination d’une molécule d’eau.

Polyester
Nom générique donné à des copolymères obtenus par polycondensation entre des glycols et des diacides carboxyliques. Bon accrochage sur fibre de verre, possibilité de translucidité, facilité de mise en œuvre, assez bonne tenue chimique.

Polyéthylène (fibre)
Excellente résistance à l’impact.

Polyuréthane
Nom générique donné à des polymères synthétiques obtenus par la réaction de diisocyanates (composés organiques renfermant deux groupements isocyanates N=C=O) avec d’autres monomères ayant deux groupements fonctionnels. Les polyuréthanes sont employés pour la fabrication de mousses rigides ou flexibles, d’élastomères (fibres textiles), de plastiques, et entrent dans la composition de peintures, vernis, etc.

Polymère
Nom générique donné à des macromolécules caractérisées par un assemblage répétitif de plus petites unités moléculaires, appelées monomères, à partir desquelles le polymère est synthétisé.

Polymérisation
Nom générique donné aux réactions chimiques dont les produits sont des polymères.

Pot-life
À partir du moment où on a mélangé les deux composants d’une résine, et que la réaction chimique s’opère, on ne dispose que d’une certaine période pour utiliser cette résine avant durcissement complet. Cette période est appelée pot-life.

Préimprégnés
Combinaison d’une matrice et d’un renfort, prêt à l’emploi pour l’utilisation en fabrication.

Prototypage
Réalisation de prototypes.

Résine
Composé organique solide ou liquide d’origine artificielle.

Réticulation
Réaction chimique irréversible au cours de laquelle se constitue un réseau tridimensionnel.

RIM (réaction injection molding)
La résine et le durcisseur sont injectés séparément dans un moule en deux parties : le mélange et la réaction de polymérisation ont lieu dans le moule. Des fibres courtes sont parfois injectées avec l’un des composants (ce qui se nomme R-RIM).

Roving
Fibres parallèles sans torsion, généralement avec ensimage plastique.

Satin
Mode de tissage. Un fil de chaîne passe au-dessus de plusieurs fils de trame. Ex : dans un satin de 8, un fil de chaîne passe au-dessus de 7 fils de trame. C’est l’armure la plus déformable. Ce type de construction permet de limiter les points de croisement et la déformation des fils à ces points de croisement, entraînant de meilleures performances en flexion et en traction et une diminution des effets de cisaillement.

Sergé
Mode de tissage. Un fil passe par dessus deux autres fils, dans les deux sens (chaîne et trame). Ce tissage est utilisé quand on recherche une densité importante de fils tout en conservant au tissu la souplesse appropriée.

Silicate
Nom générique donné aux sels et aux esters de l’acide silicique et à certains de leurs dérivés.

Silicone
Nom générique donné à des polymères semi-organiques renfermant du silicium, et appelés polysiloxanes, de formule générale —R1R2Si-O-.

Silionne
Fibres continues de 5 à 12 micromètres (bonne résistance mécanique). Les fils sont très souvent torsadés.

Stratifié
Disposé en couches superposées.

Stratification
Disposition en couche successives, superposées.

Taffetas
Mode de tissage. Les fils de chaîne et de trame s’entrecroisent alternativement. C’est l’armure la plus simple. Ce mode de tissage offre généralement la meilleure planéité et la meilleure stabilité, mais est peu déformable.

Tg
Température de transition vitreuse (exprimée en °C) : température à laquelle on observe un brusque changement de certaines propriétés d’un matériau en cours de solidification.

Thermoformage
Mode de mise en forme des résines thermoplastiques en plaques ou feuilles, consistant en un réchauffage suivi d’un moulage par compression.

Thermoplastique
Se dit d’un polymère ou d’un plastique qui, contrairement aux composés thermodurcissables, peut être fondu et resolidifié autant de fois qu’on le désire sans perdre ses caractéristiques.

Thixotrope
Se dit d’une résine qui se liquéfie lorsqu’on la met en mouvement, puis reprend son état de gel au repos.

Unidirectionnel
Se dit d’un renfort dont toutes les fibres sont orientées dans le même sens. Ces fibres ne sont maintenues entre elles que par de très minces fils, qui ne servent qu’à la cohésion de l’ensemble.

Verranne
Fibres discontinues (bonne résistance au délaminage).

Verre (fibre)
Fin filament produit à partir de verre fondu. Bonne résistance en traction, bonne adhérence avec toutes les résines, tenue en température élevée, incombustibilité, dilatation et conductivité thermique faible, bonnes propriétés diélectriques.